La Nouvelle Zélande teste la pizza par drone

Avr 25, 17 La Nouvelle Zélande teste la pizza par drone

On entend parler des drones à toutes les sauces. Il semble même que ces derniers sont envisagés dans des domaines très étonnants, de manière très sérieuse. On sait par exemple qu’Amazon pense à la livraison par drone depuis longtemps et qu’elle ne s’y est pas encore attelée en raison de problèmes légaux. En effet les drones ne sont pas autorisés partout et on peut même imaginer qu’ils soient très réglementés dans un futur proche. Ce n’est pourtant pas le cas de la Nouvelle-Zélande qui semble à la fois très pressée et énorme consommatrice de pizzas grasses et de mauvais goût…

La livraison rapide, cheval de bataille de Domino’s

Don Meij, le baron international de la pizza, le kingpin des pizzaiolos, est formel : les clients veulent se faire livrer plus vite. En effet Domino’s estime dans une note interne que 70% des clients désirent que la vitesse de livraison soit plus grande.

Pourtant, entre le moment où la pizza sort du four, tombe au sol, est enfournée dans sa boîte en carton, et arrive chez vous, la durée est entièrement dépendant de la longueur du trajet, et du trafic. On imaginerait que cette durée de livraison est incompressible, voire dangereuse à améliorer, pour des raisons de comportement routier. Nous connaissons tous les jeunes en scooter prenant tous les risques pour livrer une pizza surgrasse à son client aux artères bouchées, ils prennent souvent des risques inconsidérés.

Don Meij, a eu une idée de génie : faire livrer les pizzas par drones. Ces derniers évitent le trafic routier et tranchent donc dans la durée de livraison, sans pour autant mettre quiconque en danger. Au passage on économise le salaire mirobolant des livreurs et on donne un petit bonus aux actionnaires qui eux mangent à la Tour d’Argent, sans drones.

Idée incroyable, mais vraie, qui demande cependant un partenaire fabricant de drones.

La livraison rapide, cheval de bataille de Domino’s

Les drones Flirtey

Heureusement pour Domino’s le monde est bien fait et chaque idée inutile et folle dispose de solutions. L’entreprise Flirtey a répondu présent à l’appel désespéré de Don Meij.

Flirtey est une jeune pousse qui propose, c’est bien pratique pour Domino’s, des services de drones spécialisés dans la livraison à domicile. Mais ça n’existe pas me direz vous ? Vous auriez raison. Flirtey est spécialisée dans une activité encore à venir, et à la limite très confidentielle actuellement. Ils ont effectué des livraisons, mais à la connaissance du public, elles ne furent que marginales et ne relevaient pas d’un service régulier et mainstrem.

Le drone de Flirtey est un drone autonome (guidage GPS) ultra perfectionné et très haut de gamme. Construction carbone et aluminium avec de nombreuses pièces imprimées en 3D et sellerie cuir.

Ce petit bijou technologique est capable d’emporter 2.5kg, pour l’instant, ce qui pourra être un peu court pour une soirée pizza à plusieurs. D’autant plus qu’une bouteille de soda de 2l, inséparable d’une pizza (pour des raisons médicales), pèse déjà 2kg. L’avenir nous montrera très certainement un drone Flirtey amélioré.

Les drones Flirtey

La Nouvelle-Zélande, cobaye parfait

En Nouvelle-Zélande, Domino’s s’est associé à Flirtey tout en profitant de lois relatives aux drones très permissives. Le résultat est que fin 2016 certains clients néo-Zélandais peuvent se faire livrer une pizza par drone sous la barre incroyable les 10 minutes. Ce service n’est pas pour tout le monde cependant. En effet, Domino’s a choisi un nombre réduit de clients triés sur le volet. D’une manière pratique, on comprend aisément que pour tester ce type de livraison, qui n’est que balbutiant, les clients doivent disposer d’un logement se prêtant au mieux à l’exercice.

Si l’expérience est un succès, Domino’s envisage d’étendre ce service à l’Australie, au Japon, aux Pays-Bas, à l’Allemagne, à la Belgique et à la France.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *